Accueil du siteDémocratisationSéminaires

GEAB N°76 (15 juin 2013) - Sommaire

Alerte second semestre 2013 – Crise systémique globale II : seconde déflagration dévastatrice / explosion sociale à l’échelle planétaire

Un choc de type Lehman en 2008, départ symbolique de l’incendie et surtout prise de conscience généralisée de la situation, n’a pas encore eu lieu. Ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle car avec le temps la situation ne cesse de s’aggraver et ce n’est plus un choc auquel il faut se préparer mais une déflagration dévastatrice… (page 2)

(En savoir +)


UE 2014-2015 : après les élections au Parlement européen, le bras de fer entre Parlement et Conseil européen favorise la montée de l’Euroland

L’architecture institutionnelle de l’UE a toujours été, depuis le début du processus d’intégration européenne, fondée sur le sable mouvant de la réalité politique. Si l’on ne fait que regarder un instant donné, on pourrait être amené à croire que la structure est solide, bien ancrée dans les traités européens. Mais la réalité est tout autre… (page 11)

(En savoir +)


Le monde en 2030 – Diversification / infrastructures / éducation : anticiper la capacité de rebond post-crise d’une économie

S’il est nécessaire d’avoir une vision des événements à court terme pour naviguer dans cette crise d’ampleur séculaire, il ne faut toutefois jamais perdre de vue le panorama général des transformations du monde, tel que nous le rappelons régulièrement dans le GEAB. C’est la raison pour laquelle il est important de ne pas oublier les tendances de fond qui façonnent une société sur le long terme, c’est-à-dire sur plusieurs décennies (20 à 30 ans)… (page 15)

(En savoir +)


Gouvernance Mondiale – Le rapprochement Euro-BRICS au service de la mise à niveau du système ou comme matrice d’un nouveau modèle ? Les institutions de la gouvernance globale théoriquement en charge de gérer la crise qui affecte la planète depuis maintenant 5 ans sont-elles structurellement capables d’engager les réformes nécessaires pour créer les conditions d’une amélioration de leur efficience ?… (page 27)

(En savoir +)


Recommandations opérationnelles et stratégiques

Cash / pétrole / bourse / obligations… (page 30)

(En savoir +)


Le GlobalEurometre - Résultats & Analyses

Le questionnaire de ce mois reflète une inquiétude élevée mais plutôt constante quant aux indicateurs économiques, à l’exception notable près du risque de faillites bancaires qui se précise à nouveau… (page 33)

(En savoir +)




Séminaire UE-Gouvernance 2020 / Réformer le Conseil aujourd’hui pour mieux réorganiser demain les Institutions de l’UE
Paris (Centre Kléber), le 16 mai 2002
16/05/2002


Organisé avec le soutien du Ministère français des Affaires Etrangères

Note de synthèse des travaux


Concept

Ce séminaire s’inscrit dans la lignée des séminaires Anticipation UE / Gouvernance Europe 2020 lancés en 1999 (organisés dans l’UE) ; et se conjugue avec la série des nouveaux séminaires Anticipation UE/Pays Candidats lancés courant 2000 (organisés dans les pays candidats).

Le message de Laeken, le lancement de la Convention, l’arrivée de l’Euro dans les mains des citoyens de l’UE et demain l’élargissement ouvrent indéniablement une époque nouvelle pour l’Union européenne et ses institutions.

Au cœur de ces institutions, on trouve le Conseil européen et le Conseil des Ministres, qui mêlent pouvoirs législatifs et pouvoirs exécutifs, qui représentent à la fois les Etats-Membres et l’intérêt supérieur de l’Union, qui rassemblent les administrations nationales et les garants démocratiques de l’UE (chefs élus des exécutifs nationaux).

L’accroissement prévisible du nombre d’Etats-Membres, la complexité accrue des procédures de décision entre les institutions, l’exigence accrue d’efficacité générée par l’importance croissante des pouvoirs et des compétences partagés entre l’Union et les Etats membres, et la demande croissante d’une meilleure légitimité démocratique des institutions européennes, impose une profonde révision du Conseil comme d’ailleurs des autres institutions de l’UE.

La réflexion sur cette réorganisation prendra certainement deux formes essentielles :

- un processus de réforme, déjà engagé, destiné à pallier les problèmes les plus urgents, essentiellement tourné vers le court terme 2002-2006

- un processus plus profond de réorganisation, conduit en parallèle à une remise-à-plat de l’ensemble du système institutionnel communautaire, devant aboutir concrètement d’ici 2006/2010, pour préparer l’UE aux deux prochaines décennies.

Le premier processus est essentiellement un exercice réactif face aux pressions croissantes exercées sur un Conseil en surcharge, conscient d’être prisonnier de formes et de méthodes issues d’une période révolue de son histoire et de l’histoire de l’UE.

Le second processus est fondamentalement un exercice anticipatif destiné à identifier les contraintes qui pèseront demain sur le système institutionnel de l’UE et les formes et procédures qui permettront de les maîtriser au mieux et de manière durable.

Cette journée de séminaire visera à éclairer ces deux processus en explorant le second pour veiller à ce que le premier soit compatible avec les évolutions futures.

Europe 2020 assurera la préparation d’une note de synthèse multilingue diffusée ensuite aux différentes institutions européennes, à la Convention sur l’avenir de l’Europe et aux relais d’opinion européens.

Matin : Enjeux et contraintes de la réforme du Conseil d’ici 2005/2006

Après-midi : Quel Conseil à l’horizon 2020 ?



© Copyright Europe 2020 - Contact Email : centre@europe2020.org - Site réalisé sous Spip