Accueil du siteGlobalEuropeSéminaires

GEAB N°76 (15 juin 2013) - Sommaire

Alerte second semestre 2013 – Crise systémique globale II : seconde déflagration dévastatrice / explosion sociale à l’échelle planétaire

Un choc de type Lehman en 2008, départ symbolique de l’incendie et surtout prise de conscience généralisée de la situation, n’a pas encore eu lieu. Ce n’est pas vraiment une bonne nouvelle car avec le temps la situation ne cesse de s’aggraver et ce n’est plus un choc auquel il faut se préparer mais une déflagration dévastatrice… (page 2)

(En savoir +)


UE 2014-2015 : après les élections au Parlement européen, le bras de fer entre Parlement et Conseil européen favorise la montée de l’Euroland

L’architecture institutionnelle de l’UE a toujours été, depuis le début du processus d’intégration européenne, fondée sur le sable mouvant de la réalité politique. Si l’on ne fait que regarder un instant donné, on pourrait être amené à croire que la structure est solide, bien ancrée dans les traités européens. Mais la réalité est tout autre… (page 11)

(En savoir +)


Le monde en 2030 – Diversification / infrastructures / éducation : anticiper la capacité de rebond post-crise d’une économie

S’il est nécessaire d’avoir une vision des événements à court terme pour naviguer dans cette crise d’ampleur séculaire, il ne faut toutefois jamais perdre de vue le panorama général des transformations du monde, tel que nous le rappelons régulièrement dans le GEAB. C’est la raison pour laquelle il est important de ne pas oublier les tendances de fond qui façonnent une société sur le long terme, c’est-à-dire sur plusieurs décennies (20 à 30 ans)… (page 15)

(En savoir +)


Gouvernance Mondiale – Le rapprochement Euro-BRICS au service de la mise à niveau du système ou comme matrice d’un nouveau modèle ? Les institutions de la gouvernance globale théoriquement en charge de gérer la crise qui affecte la planète depuis maintenant 5 ans sont-elles structurellement capables d’engager les réformes nécessaires pour créer les conditions d’une amélioration de leur efficience ?… (page 27)

(En savoir +)


Recommandations opérationnelles et stratégiques

Cash / pétrole / bourse / obligations… (page 30)

(En savoir +)


Le GlobalEurometre - Résultats & Analyses

Le questionnaire de ce mois reflète une inquiétude élevée mais plutôt constante quant aux indicateurs économiques, à l’exception notable près du risque de faillites bancaires qui se précise à nouveau… (page 33)

(En savoir +)




Séminaire GlobalEurope 3 / UE-CEI
Varsovie (Palais Foksal), le 12 mars 2004
12/03/2004


Organisé en partenariat avec l’Académie Diplomatique de Pologne

Note de synthèse des travaux

Concept

Avec l’élargissement, la Russie devient un important voisin direct de l’Union européenne. Si cela n’introduit pas de facteur nouveau pour la plupart des nouveaux membres qui historiquement possèdent des frontières communes avec la Russie, c’est une situation tout à fait nouvelle pour la partie occidentale de l’UE, matrice du projet communautaire, qui commence juste à prendre conscience de cette conséquence de l’élargissement.

Si chaque Etat-Membre actuel a une longue tradition de relations bilatérales avec la Russie, aucun d’entre eux ne doit sous-estimer l’importance de l’apport d’expérience et de connaissance directe que constituent les nouveaux entrants pour façonner ce que seront les relations de l’UE avec la Russie.

De partenaire, la Russie devient partenaire ET voisin, ce qui enrichit mais aussi complique la nature et le contenu des relations.

Ce qui est certain, c’est que l’avenir des relations UE/Russie déterminera la stabilité du continent européen et de son environnement oriental (de la Biélorussie au Caucase), et conditionnera fortement la future gouvernance mondiale.

Parallèlement, l’importance croissante des liens économiques (en particulier dans le domaine de l’énergie, ou du développement économique de la Russie) et scientifiques (notamment en matière aéronautique et spatiale ou nucléaire) entre l’UE et la Russie souligne l’interdépendance croissante de ces deux zones.

Cela étant dit, les deux ensembles connaissent des dynamiques propres qui n’assurent pas nécessairement une convergence automatique. L’instabilité chronique des zones intermédiaires entre les deux ensembles illustre bien ce phénomène. Avec l’intégration des nouveaux Etats-Membres il est probable que l’UE va rechercher un profil plus visible et plus actif dans ces zones. Il est essentiel pour l’UE de déterminer une stratégie précise et de tenter d’y associer la Russie sur des bases de valeurs communes (démocratie, droits de l’homme, …).

Ces valeurs communes constitueront certainement une question récurrentes des prochaines années pour les relations UE/Russie car l’évolution de la Russie en matière démocratique reste encore très incertaine (comme dans le domaine de la sécurité des investissements ou de la protection de l’environnement).

Enfin, au niveau international, si l’UE et la Russie partagent des objectifs communs évidents (rôle central de l’ONU, refus de l’unipolarité - les équilibres mondiaux ne sont pas nécessairement perçus de manière identique, ni l’identification des grands défis globaux de demain).

Voisin européen majeur et partenaire global, puissance militaire et économie en développement, société en transition et ancrage dans les valeurs démocratiques, client important et fournisseur énergétique essentiel, voici certaines des dualités qui vont caractériser les relations UE/Russie d’ici 2020 pour lesquels nous devons tenter de construire une stratégie commune.


Programme

9.00 - Accueil des participants

9.15 - Séance d’ouverture

Prof. Roman Kuzniar, Directeur de l’Académie Diplomatique, Ministère des Affaires étrangères, Varsovie

M. Jan Truszczynski, Sous-Secrétaire d’Etat à l’Intégration européenne, Ministère des Affaires étrangères, Varsovie

M. Franck Biancheri, Directeur des Etudes et de la Stratégie, Europe 2020

10.00 - Thème 1 – Créer un modèle de sécurité régionale : défis et possibilités nouvelles pour la co-opération UE-Russie

Avec l’élargissement (Roumanie et Bulgarie incluses), l’Union européenne va désormais partager de très importantes frontières avec la Russie, avec un contact quasiment direct à partir du Cercle Polaire jusqu’à la mer Noire. Tout au long de cette ligne une série de tensions se font de plus en plus ressentir. La stabilité de la région va donc dépendre en majorité de la capacité des deux acteurs de forger une co-opération stable concernant les aspects clés et créant un cadre politique, économique et environnemental clair pour tous les Etats de la région. Cette région va devenir une des priorités européennes dans le conduite de sa future stratégie envers les voisins cependant ses résultats vont dépendre largement de l’attitude de la Russie. L’Union européenne a donc surtout besoin d’une définition précise des objectifs, des instruments et du calendrier d’une telle politique.

Introduction au thème :

. M. Janusz Onyszkiewicz, Chercheur, Centre des Affaires Internationales de Varsovie, Ancien Ministre de la Défense

. M. Jakub M. Godzimirski, Chercheur, Centre des Etudes Russes, Institut Norvégien des Affaires Internationales (NUPI) - Lire l’intervention

. Mme Vita Dobele, Directrice adjointe du Département Russie/CEI, Ministère des Affaires étrangères, Riga

Débat

11.00 - Pause

11.30 - Thème 2 – De l’aéronautique vers l’énergie en passant par le développement économique : les défis et les opportunités découlant d’une co-opération économique entre la Russie et l’UE

L’économie russe est faite d’un ensemble unique d’industries de pointe et d’un tissu socio-économique de pays en voie de développement. L’Union Européenne peut développer une co-opération à long terme dans le premier des domaines et apporter des possibilités uniques de développement dans les seconds. La valeur ajoutée apportée à la Russie sera différente selon les Etats membres. Plusieurs questions restent toujours sans réponse : quelle conditions sont nécessaires pour une co-opération économique durable entre l’UE et la Russie ? Comment le développement économique de la Russie va-t-il affecter les Etats membres voisins ?

Introduction au thème :

. M. Czeslaw Mesjasz, Assoc. Prof., Université d’Economie de Cracovie

Débat

12.45 - Déjeuner

14.30 - Thème 3 – L’art de partager les mêmes valeurs : les changements démocratiques en Russie et dans les pays voisins

Bien que la Russie subissent beaucoup de changements pour en arriver à se transformer en un pays pleinement démocratique, il reste toujours des questions sur lesquelles il faut d’avantage se pencher, comme les droits de l’homme, les libertés et la corruption. L’existence ou non d’un accord sur les valeurs fondamentales partagées va influencer de façon cruciale les relations entre la Russie et l’UE. En attendant, cette communauté de valeurs doit contribuer a la réalisation des actions communes et des initiatives de co-opération dans des domaines bien précis comme les réformes politiques et législatives, de la citoyenneté et des droits de l’homme ainsi que de l’éducation et de la santé (tout particulièrement dans le domaine du VIH). Que peut proposer l’UE pour soutenir une telle dynamique ?

Introduction au thème :

. Prof Joseph Langer, Président de l’Institut de Sociologie, Université de Klagenfurt, Autriche

. Mr Aap Neljas, Directeur, 2ème Division, Département Planification politique, Ministère des Affaires étrangères, Tallinn

Débat

15.30 - Pause

16.00 - Thème 4 – Les partenariats possibles avec le Russie en terme de la gouvernance globale

L’Union Européenne ainsi que la Russie vont être des acteurs internationaux majeurs dans les décennies à venir. Leurs visions vont influencer tous les aspects de la future gouvernance globale tels que le réforme des Nations Unies, la sécurité globale ainsi que la recherche internationale. En ayant des frontières directes avec l’Asie et le monde arabe, la Russie est dans la même situation de contact avec des cultures et des religions différentes que l’UE. Les deux acteurs vont-ils développer des attitudes semblables par rapport aux défis de demain ; ou bien la Russie va-t-elle privilégier une situation d’équilibre par rapport à tous les acteurs globaux, Etats Unis inclus ? Quels objectifs devraient-être poursuivis dans le cadre d’un partenariat concernant les problématiques globales entre la Russie et l’UE ? Quels sont les liens d’un tel partenariat avec les autres aspects des relations Russie-UE ?

Introduction au thème :

. M. Philip Barclay, 1er Secrétaire (Affaires politiques), Ambassade de Grande Bretagne à Varsovie

Débat

17.00 - Synthèse des travaux

17.15 - Discours de clôture

. M. Franck Biancheri, Directeur des Etudes et de la Stratégie, Europe 2020

. Prof. Jerzy Buzek, Vice-Recteur aux affaires académiques, Académie Polonia de Czestochowa, Ancien Premier Ministre

. Prof. Roman Kuzniar, Directeur de l’Académie Diplomatique, Ministère des Affaires étrangères, Varsovie


Participants

Sem GE3-5

. Tanja Angelova, Ambassade de Bulgarie en Pologne

. Robert Ambroziak, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. Tomek Badowski, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. Philip Barclay, 1er Secrétaire (Politique), Ambassade de Grande-Bretagne en Pologne

. Jean-François Bernicot, Membre de la Cour des Comptes européenne, Luxembourg

. Franck Biancheri, Directeur Etudes et Stratégie, Europe 2020

. Karolina Blasiak, Chargée de mission, Europe 2020

. Jerzy Buzek, Vice-Recteur (Affaires académiques), Académie Polonia de Czestochowa, Ancien Premier Ministre S.E. Mme Ireny Comaroschi, Ambassadeur de Roumanie en Pologne

. Alphonse Creusen, Conseiller, Ambassade de Belgique en Pologne

. Fabio Della Piazza, Collège de l’Europe, Natolin

. S. E. M. Bruno Dethomas, Ambassadeur, Chef de la Délégation de la Commission européenne en Pologne

. Vita Dobele, Directrice adjointe, Division Russie/CEI, Ministère des Affaires étrangères de Lettonie

. Milko Dolinšek, Chargé d’Affaires a.i., Ambassade de la république de Slovénie en Pologne

. Jaroslaw Domanski, Collège de l’Europe, Natolin

. S. E. MmeThelma M. Doran, Ambassadeur d’Irlande en Pologne

. Raluca Dumitrescu, Département Général Affaires européennes, Ministère des Affaires étrangères de Roumanie

. Walter Ferrara, 2ème Secrétaire, Chef du Bureau Economique et Commercia, Ambassade d’Italie en Pologne

. Colin Glennie, United Nations Resident Coordinator in Poland

. Jakub M. Godzimirski, Chercheur, Centre des Etudes Russes, Insitut Norvégien des Affaires Internationales, Oslo

. Jan Wilhelm Grythe, Ministre-Conseiller, Ambassade Royale de Norvège en Pologne

. Leopold Theodor Heldman, Ministre-Conseiller (Chef du Département politique), Ambassade d’Allemagne en Pologne

. Antti Helanterä, Chercheur, Centre for Markets in Transition, Helsinki School of Economics

. Dorthe Hertzbugge, 1er Secrétaire, Ambassade du Danemark en Pologne

. Mariusz Kazana, Département UE, Chef de la Division PESC, Ministère des Affaires étrangères de Pologne

. Marzena Kisielewska, Bureau du Secrétaire Général, UKIE, Pologne

. Beata Kolecka, Directrice Adjointe du Département UE, Ministère des Affaires étrangères de Pologne

. Aleksandra Krystek, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Maciej Krzysztofowicz, Institut Polonais des Affaires Internationales

. Ireneusz Kusmierczyk, Département UE (Intern), Conseil Atlantique du Canada, Ministère des Affaires étrangères de Pologne

. Roman Kuzniar, Directeur de l’Académie Diplomatique, Ministère des Affaires étrangères de Pologne

. Joseph Langer, Professeur, Président de l’Institut de Sociologie, Université de Klagenfurt, Autriche

. Barbara Liberda, Département d’Economie, Université de Varsovie

. Marek Menkiszak, Centre d’Etudes Orientales, Varsovie

. Czeslaw Mesjasz, Professueur., Université d’Economie de Cracovie

. Philippe Micaelli, PDG, Finamer-Consulting, Paris

. Antonio Moniz, 1er Chargé d’Affaires, Ambassade du Portugal en Pologne

. Laurent Mullot, Ambassade de France en Pologne

. Kristine Naseniece, 2ème Secrétaire, Département Politique européenne, Ministère des Affaires étrangères de Lettonie

. Aap Neljas, Directeur, 2ème Division, Département Planification Politique, Ministère des Affaires étrangères d’Estonie

. Robert Nowak, Chargé Affaires économiques, Commission économique des Nations Unies pour l’Europe

. Janusz Onyszkiewicz, Chercheur, Centre des Affaires Internationales de Varsovie, Ancien Ministre de la Défense Marlena Ostrowska, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Patrycja Ozcan, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Pwel Grzesik, UNDP Assistant Resident Representative in Poland

. Guy Pinsent, 2ème Secrétaire à la Section Politique, Ambassade de Grande-Bretagne en Pologne

. Rafal Poborski, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. Kamila Proninska, Doctorante, Institut des Relations Internationales, Université de Varsovie

. Marie Rondelez, Collège de l’Europe, Natolin

. Antonina Ronhaar, Assistante aux Affaires Politiques, Ambassade du Royaume des Pays-Bas en Pologne

. Xavier Rouard, Ambassade de France en Pologne

. Katarzyna Sochacka, Institut polonais des Affaires Internationales

. Wojtek Soczewica, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. Jorge Soler, Conseiller, Ambassade d’Espagne en Pologne

. Mateusz St¹siek, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. S. E. M. Mats Staffansson, Ambassadeur de Suède en Pologne

. Katarzyna Stoklosa, German Council on Foreign Relations, Berlin

. Piotr Stolecki, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne

. Péter Szeratics, Conseiller, Ambassade de la République de Hongrie en Pologne

. Aleksandra Szczepanska, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Valionis Tadas, 2ème Secrétaire, Ambassade de Lithuanie en Pologne

. Tiina Tarkus, 3ème Secrétaire, Division des Politiques Générales de l’UE, Département Intégration européenne, Ministère des Affaires étrangères d’Estonie

. Katarzyna Ewa Tekiel, Etudiante en Linguistique Appliquée, Université Adam Mickiewicz, Poznan

. Wasilij Timofiejew, 1er Conseiller, Ambassade de Russie en Pologne

. Ewa Tomaszewska, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Rodica Tomescu, Département Général Affaires européennes, Ministère des Affaires étrangères de Roumanie

. Andres Traat, 2ème Secrétaire, Ambassade d’Estonie en Pologne

. Jan Truszczynski, Sous-Secrétaire d’Etat à l’Intégration européenne, Ministère des Affaires étrangères de Pologne

. Anna Tyszkiewicz, Etudiante, Académie Diplomatique de Pologne

. Jurgita Vadoklyte, Collège de l’Europe, Natolin

. S. E. M. Uldis Vitolinš, Ambassadeur de Lettonie en Pologne

. Petteri Vuorimäki, 1er Secrétaire, Représentation Permanente de Finlande auprès de l’UE, Bruxelles

. Ernest Zienkiewicz, UNHCR lawyer and EU focal point, Warsaw

. Marcin Zochowski, Etudiant, Académie Diplomatique de Pologne



© Copyright Europe 2020 - Contact Email : centre@europe2020.org - Site réalisé sous Spip